6EME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE/ B

 

  1. Première Lecture : Lévitique 13, 1-2.45-46
  2. Psaume : 31
  3. Deuxième Lecture : 1 Corinthiens 10, 31- 11,1
  4. Evangile : Marc 1, 40-43

 

Cliquez ici pour les protocoles établis pour les messes : https://paroisseamsterdam.com/2020/10/15/protocoles-pour-les-messes-au-beguinage-3/

Ecouter l’homélie :

 

Cher frères et sœurs en Christ,

En ce 6eme dimanche du temps ordinaire, le thème de notre méditation s’intitule ‘’Laissons-nous purifier par Dieu’’.

La première lecture, tirée du livre du Lévitique, nous montre l’importance de la pureté dans l’Ancien Testament. Elle représentait la condition même pour entrer en relation avec Dieu. Lorsque quelqu’un était déclaré lépreux par le prêtre, il était purement et simplement exclu de la communauté. (Lévitiques 13, 46). Au nom de l’intérêt commun, il fallait se couper de toute interaction sociale et de toutes activités religieuses en communauté. Pour mieux comprendre ce contexte, referons-nous au protocole de distanciation sociale imposé par la Covid19. Les personnes infectées par le virus doivent se mettre en quarantaine afin d’éviter la contamination à grande échelle.

Dans le récit de l’évangile, saint Marc nous décrit aussi la purification d’un lépreux. Mais le contexte et les décors changent. C’est le lépreux qui prend l’initiative d’aller voir Jésus. Il brave ici les préjugés et le regard des autres et tombe à genoux et lui dit humblement : ‘’si tu veux, tu peux me purifier’’. Et très vite, saisi de compassion, Jésus l’accueille et lui répond : ‘’Je le veux, sois purifié’’. Pour ce lépreux, la foi peut tout. A travers cette rencontre, Marc nous apprend que Dieu est toujours prêt à nous accueillir avec nos lèpres. Il nous suffit d’initier la rencontre et de faire le premier pas. Dieu nous montre aussi qu’il n’a pas peur de notre lèpre. Il est plutôt sensible à notre exclusion et veut nous toucher et nous purifier de l’intérieur. Il ne nous juge jamais comme nos semblables le font souvent. Il souffre de nous voir le fuir pour des motifs qui ne tiennent pas. Il ne veut pas nous voir souffrir de l’isolement et du rejet à cause de nos lèpres. Il nous attend pour nous guérir, nous purifier et nous renouveler. Il nous suffit de nous engager et de commencer la route de la rencontre. Cette rencontre est rendue plus facile à travers la lecture et la méditation des passages bibliques, la prière mais aussi des séances de cheminements et de discernement comme les retraites.

C’est peut-être ici le moment de s’arrêter et d’identifier ‘’sa lèpre’’ que l’on veut présenter à Dieu. Car avec Dieu, il n’y a pas de lèpre impossible à purifier. C’est pourquoi saint Paul nous invite à ne pas être obstacle ni pour nous-mêmes ni pour les autres. Ainsi, nous pourrons nous adapter à tout le monde avec le but de bâtir une communauté plus solidaire, inclusive et purifiée.

Demandons la grâce d’avoir le courage de faire le premier pas à la rencontre de Dieu. Ainsi soit-il !