Homélie du Père Augustin – Dimanche 9 août

19eme DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE

Première lecture : Livre des Rois : 19, 9a.11-13a
Psaume : 84
Deuxième lecture : Romains 9,1-5
Evangile : 14, 22-33

Ecouter l’homélie

 

Chères sœurs et chers frères,

En ce 19eme Dimanche du Temps ordinaire, notre thème porte sur : ‘’LA RENCONTRE AVEC DIEU’’. Toute rencontre suppose souvent un thème de discussion. Elle évoque confiance et besoin réciproque de la personne en face. On se rencontre pour apprendre, se faire entendre, s’écouter mutuellement, chercher des idées et des conseils, pour se confier ou juste pleurer ensemble. On peut aussi se rencontrer sans rien se dire mais en sortir grandi et satisfait. C’est donc clair qu’on ne se rencontre jamais pour rien.
Dans la première lecture, le prophète Élie fuie la rage de la reine Jézabel et trouve refuge dans le creux d’une grotte. Dans cette grotte providentielle, Elie rencontre Dieu. Le propre d’une grotte est de n’être ouverte que sur un côté. C’est une image de l’intériorité de l’homme. Élie rencontre Dieu dans ‘’le murmure d’une brise légère’’. Cette belle pudeur de Dieu permet à Elie d’accueillir l’Esprit Saint qu’un hymne de Pentecôte appelle ‘’l’Hôte léger de nos âmes’’. Elie dans sa tourmente fait l’expérience d’un Dieu doux, bon et attentionné.
Dans l’Evangile nous avons une expérience du genre. Saint Matthieu joue souvent sur les réalités de ‘’la mer’’ (comme lieu de turbulence), et de ‘’la montagne’’ (comme espace de recueillement et de rencontre avec Dieu). Les journées de Jésus ont souvent été meublées de rencontres. Mais à chaque fois, il a rétabli la balance avec des moments précieux de solitude entre lui et son Père. Jésus se tient ‘’dans la montagne pour prier seul’’, à parler et écouter le Père. Mais Jésus ne perd pas pour autant le souci des siens car il tient à eux. Jésus est sur la montagne avec le Père pour se ressourcer pour un ministère plus efficace. Jésus est présent au Père sans nous abandonner. Jésus est avec nous sans jamais quitter le Père. La prière véritable ne coupe pas des hommes. La présence aux hommes n’éloigne pas du Père. C’est juste l’effet contraire qui se produit. L’homme se donne à Dieu et Dieu se rend accessible à l’homme. La prière nous permet d’établir un équilibre juste entre ‘’Etre’’ et ‘’Agir’’. Et comme l’homme d’aujourd’hui en a tant besoin !
Notre Dieu, Celui qui se nomme ‘’Je-Suis Qui Je-Suis’’ n’est pas fait pour affoler l’Homme. Il nous attire plutôt à lui pour nous ‘’allaiter’’ car bien de choses nous privent de son amour et de sa grâce. Mais, Il le fait dans la brise légère où se cache sa présence discrète et fortifiante. Elie comme Jésus sont des exemples forts pour renouer avec notre vie intérieure. Plutôt que de nous couper de Dieu, les souffrances de la vie et nos multiples occupations devraient nous conduire à Dieu, la source de la vraie vie. Et nous ? Sommes-nous vraiment si forts pour nous passer de cette force spirituelle qui nous réconcilie au Père ?
Un couple ou une famille qui consacre 5mn de prière quotidienne entend et écoute la voix de Dieu dans ‘’un Silence qui parle’’. Un temps consacré à Dieu nous le fait rencontrer dans ‘’le murmure d’une brise légère’’. La prière aide à amortir beaucoup de chocs de la vie. Elle nous aide à voir plus d’opportunités que de menaces ou d’ennemis autour de nous. Ainsi, nous regagnons confiance en nous, nous acceptons que nous avons du prix aux yeux de Dieu et à nos propres yeux. Nous pouvons faire confiance à la voix qui nous dit : ‘’Confiance ! c’est moi, n’ayez plus peur !’’. Du coup, les ‘’Jézabel’’ ne nous font plus peur. Comme c’est payant d’être seul quelquefois vraiment ! Un trésor inouï y est caché !
Chacun de nous est appelé à descendre dans ‘’la caverne de son cœur’’, mais en laissant ouvert un seuil à tous vents, pour écouter Celui qui passe comme le murmure d’un ‘’souffle léger’’. Ou alors, nous pouvons aller à la montagne pour apprendre à être seul quelquefois. Si nous nous renfermons sur nous-mêmes, sans ouverture sur l’infini imprévisible de Dieu nous perdons le goût de la vie. Une bonne rencontre avec Dieu nous ouvre de grandes opportunités de grâce pour rencontrer tout être humain même les ‘’Jézabel’’. Une vraie rencontre avec Dieu nous aide à guérir de nos blessures intérieures. Aller à la rencontre de Dieu, c’est décider de quitter les chaines de son ego. Bonne rencontre avec Dieu ! Amen !

Aside | This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.