Homélie du Père Augustin – Dimanche 21 juin

Première lecture : Jérémie 20, 10-13

Psaume 68

Deuxième lecture : Romains 5, 12-15

Evangile : 10, 26-33

Cliquer ci-dessous pour écouter l’enregistrement

Chers frères et sœurs en Christ,

 

Nous voici donc au 12 -ème dimanche du Temps Ordinaire ! Tout ce qui a trait au Mystère de Pâques semble du passé. Non ! C’est le moment propice pour méditer profondément sur ce Mystère d’Amour de Dieu pour l’humanité ! Le Temps Ordinaire, c’est le bon temps pour vivre les grâces de Pâques. Le plus important c’est d’accueillir le Christ chaque jour et de témoigner de ‘’la joie de l’Évangile, de la joie de Pâques’’. C’est le moment d’endurance et de persévérance malgré les persécutions et les difficultés que nous réserve la vie humaine. Les lectures du jour s’accordent pour nous fortifier, nous donner des modèles et suggérer des attitudes à adopter en tant que chrétiens.

Dans la première lecture, c’est Jérémie qui se lamente, se plaint contre ses détracteurs qui lui tendent des pièges. Il est dénoncé, calomnié et persécuté. Pourquoi ? Parce qu’il gène et dérange les habitudes. Mais des lamentations, il finit en action de grâce et en louange : ‘’Chantez le Seigneur, louez le Seigneur : il délivre le malheureux du méchant’’. L’Apôtre Paul dans la deuxième lecture, souffre aussi de la persécution, effet du péché introduit par Adam.  Le péché, c’est quand on dit non à Dieu, on tourne le dos à Dieu, quand on organise sa vie en excluant Dieu. Mais avec Jésus, le péché ne peut avoir le dernier mot ; par sa mort et sa résurrection, Jésus rétablit l’ordre de la grâce. Nous connaissons ces paroles de Saint Paul qui le disent si bien : ‘’Là où le péché a abondé, la grâce a surabondé’’. C’est la victoire de l’amour sur le péché, du Bien sur le Mal. L’Evangile de Mathieu est encore plus rassurant : ‘’ne craignez pas les hommes…soyez donc sans crainte…Quiconque se déclare pour moi devant les hommes, moi aussi je me déclarerai pour lui devant mon Père’’. Tout est dit ici à travers la résurrection du Christ !

Lorsqu’on vit de la grâce du Christ, on poursuit le Bien à tout prix. Ainsi, il faut s’apprêter à affronter le vent et la tempête, faire face aux gens mal intentionnés et aux contradictions. Ne rêvons pas : notre foi ne nous protège pas des souffrances car nous ne sommes que disciples du Maître. Nos jérémiades ne retranchent rien à nos souffrances. C’est notre résistance au Mal qui confirme notre foi en Celui qui peut tout. Certains de nos proches nous renieront et d’autres nous trahiront à cause de nos convictions religieuses et de notre foi.  Mais les hommes malintentionnés ne peuvent rien contre notre dynamisme et notre confiance en la grâce. La victoire est possible si nous accueillons Jésus et l’intégrons dans l’ordinaire de nos vies. Si nous acceptons de prendre fait et cause pour les vraies causes de ce monde et pour Jésus, alors attendons-nous à être persécutés et même humiliés. L’Evangile du Christ a besoin d’être proclamé en plein jour, en plein été et non en hiver. Comment voulons-nous être applaudis quand nous disons non à certaines déviations de notre société telles que l’avortement, la discrimination, les violences faites aux femmes et aux enfants ? Et pourtant, si c’est notre foi, nous devons la vivre d’abord avant de l’enseigner aux autres. Enseignons par notre témoignage.

La bonne nouvelle de ces lectures : c’est que Dieu ne nous abandonne jamais. Il prend grand soin de chacun de nous. Il nous soutient. Il est à nos côtés pour combattre le Mal. L’amour donné par son Fils ne se reprend pas. Au-delà de la Croix, se trouve la certitude de la vie et la victoire acquise à la résurrection.

Si nous tenons à vivre pleinement notre foi comme Jérémie ou Paul et comme Jésus, alors attendons-nous aux soupçons, aux calomnies, aux pièges et au pire. Mais, par notre baptême, nous sommes embarqués et envoyés. Le terminus c’est jusqu’au dernier souffle. Puissions-nous prier pour tous les persécutés et les persécuteurs (‘’car ils ne savent pas souvent ce qu’ils font’’). Nous avons besoin de l’Esprit-Saint pour toujours discerner entre ce qui est vraiment de Dieu et ce qui pourrait venir de nos ambitions personnelles. Laissons-nous guider par l’Esprit-Saint ! Et qu’il ravive notre Espérance en Christ dans l’ordinaire de nos vies ! Que Dieu nous bénisse et nous guérisse de l’intérieur ! Amen !

NB : Le Père Augustin sera disponible pour les confessions chaque dimanche à partir de 10:30mn au 35C

Aside | This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.