Skip to toolbar

HOMELIE DU SIXIEME DIMANCHE DE PAQUES

Première Lecture- Actes des apôtres 8, 5-8.14-17

Psaume- 65 (66)

Deuxième Lecture- 1 Pierre 3,15-18

Evangile- Saint Jean 14, 15-21

Chers frères et sœurs,

Nous sommes appelés aujourd’hui à témoigner de la présence de l’Esprit-Saint en nous. Quand nous lisons le livre des Actes des Apôtres, nous y découvrons comment la Bonne Nouvelle de l’Évangile s’est vite répandue après la résurrection du Christ. Pierre qui avait renié Jésus, son Maître proclame désormais sa mort et sa résurrection avec une audace surprenante. Il y a eu déjà la mort du diacre Étienne, le premier martyre. Mais cela n’empêche l’Evangile de se répandre. Dans la première lecture de ce jour, c’est Philippe, l’un des sept (7) nouveaux diacres qui va au-delà de son ministère de diacre pour aller en mission en Samarie. Et pourtant la Samarie était une région méprisée par les juifs pieux. L’engagement missionnaire de Philippe fait beaucoup de convertis sous l’action du Saint-Esprit ! La ferveur et l’ardeur de Philippe sont contagieuses. Mais tout cela ne se fait pas sans persécution. Comme Philippe, nous sommes envoyés pour accomplir des gestes qui guérissent, qui redonnent vie, dignité et espérance autour de nous. Dans notre monde d’aujourd’hui appauvri par la méchanceté et la haine nous sommes appelés à témoigner d’une foi qui agit et qui guérit depuis les profondeurs. Et si nous ouvrons les yeux, nous verrons qu’il y a tant à faire chez nous en famille, dans l’entourage immédiat !!! La mission commence là, ici et maintenant !

Comme dans la seconde lecture, nous pourrions nous heurtent à la calomnie, à la persécution et au découragement. Pierre nous invite à rester fidèles en faisant face aux attaques et aux contradictions avec douceur et bienveillance. Tout cela pour ‘’honorer dans nos cœurs la sainteté du Seigneur, le Christ’’. Car en vérité, le méchant est un malade qui s’ignore ou qui refuse de se laisser guérir par la grâce.

D’où le besoin permanent de nous disposer à recevoir le Saint-Esprit. Nous ne sommes pas souvent différents des Apôtres qui, à l’annonce de la séparation avec Jésus sont bouleversés. En effet, il leur faudra, la Puissance du Saint-Esprit sur le chemin de leur mission, pour affronter avec courage les difficultés qui les attendent. C’est pourquoi Jésus leur dit : ‘’Si vous m’aimez, vous resterez fidèles à mes commandements. Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous : c’est l’Esprit de vérité’’.  Un testament d’amour et de confiance laissé à des êtres chers !
Jésus prépare ainsi ses apôtres à continuer son œuvre sur terre sans sa présence physique. Jésus ne les laissera pas orphelins. Ils recevront l’Esprit de Vérité qui les éclairera et les soutiendra.

A certains moments de notre vie, des difficultés nous font parfois perdre de vue l’Esprit-Saint ! Nous tournons en rond sans pouvoir aller à l’essentiel. Et pourtant, se cache en chacun de nous ce cette Force Inspiratrice, ce Paraclet, ce Défenseur, ce Guide et ce Consolateur que nous cherchons si loin hors de nous. Il est déjà présent en nous. Allons chez nous et nous le trouverons pour nous guider. Devant les contradictions de la vie, c’est lui qui nous dit tout gentiment : ‘’vas-y ! ne crains pas ! Tu peux ! Avance !’’

Chers frères et sœurs, alors que nous sommes à quelques jours de la Pentecôte, préparons-nous avec Marie, la Mère de Jésus à recevoir le Saint-Esprit. Allons à l’école de foi de Marie pour accueillir l’Esprit Saint afin de répondre à l’amour du Christ qui s’est donné pour le salut du monde. Prions le Paraclet pour qu’il nous transforme de l’intérieur. Ainsi pourrions-nous aimer comme lui et en lui et rayonner de cet amour autour de nous. Amen !